T

Kanebun tea farm

Ici, nous aimerions vous présenter un producteur de thé appelé «Kanebun ». Kanebun cultive des théiers, produit du thé, y compris un processus de finition appelé «cuisson», et les vend eux-mêmes. Au Japon, la plupart des producteurs de thé vendent leur thé brut (feuilles de thé non raffinées) à des grossistes et dans la plupart des cas, ces grossistes les mélangent. Grâce à ce système, la quantité et la qualité du thé japonais peuvent être stabilisées, mais dans un autre point de vue, elles peuvent être uniformisées. 

Picture2-min
Picture3-min

Kanebun utilise seulement les feuilles uniques à leur ferme et finit leur thé selon leur style. Kanebun a gardé ce style auto-produit et auto-vendu pendant plus de 110 ans dans le district de Yoshihara (Shimizu-ku) dans la préfecture de Shizuoka. Les couche de grès à Yoshihara fournit un sol bien drainé appelé «Maguso» (littéralement «crotte de cheval») qui peut être facilement grainé et mieux adapté à la culture du thé. Le climat montagneux fournit la différence de température et la quantité de pluie idéales pour la culture du thé. 

Située à 500m dans les montagnes, la ferme de thé de Kanebun offre une vue majestueuse sur le mont Fuji avec la mer de nuages. Comme nous proposons également un voyage de trois jours à travers le Shizuoka dans lequelle vous cueillez des feuilles de thé dans la ferme de Kanebun, vous auriez la chance de profiter de cette perspective spectaculaire de vos propres yeux. 

Parmi les produits de Kanebun, nous aimerions présenter le thé «Kirihae-no-tetsumi» et le thé «Oki-no-kubo, Ginza».

Picture4-min

Kiribae-no-tetsumi (切り生えの手摘み)

Kiribae 切り生え: “Kiri (切り)” signifie coupé et “bae (生え)” signifie grandir. “Kiribae” est un nom pour une méthode de culture dans laquelle les branches sont coupées près des racines après la première récolte de thé. En coupant à la racine, les branches deviennent plus grosses et plus vigoureuses pour envoyer plus de nutriments au sommet.

Tétsumi(手摘み): D’autre part, “Tetsumi” est un nom pour la méthode de cueillette des feuilles de thé. “Té (手)” signifie mains, “tsumi(摘み)” veut dire cueillir et ainsi “Tétsumi” signifie la cueillette par la main. Pour les feuilles de thé cultivées naturellement, les machines ne peuvent pas être utilisées et chaque feuille doit être soigneusement récolté par des cueilleurs habiles.

Les théiers pour «Kiribae-no-tetsumi(切り生えの手摘み)» sont cultivés dans des étagères couvertes pendant environ 10 jours avant la récolte et ils peuvent être grossièrement classés dans la catégorie «Kabuse-cha(かぶせ茶)». Mais il possède un umami aussi fort que celui de Gyokuro (玉露) et fait un excellent breuvage froid. 

Picture5-min
Picture6-min

Oki-no-kubo, Ginza(沖のくぼ、銀座)

Le quartier autour de la ferme de Kanebun est appelée “Oki-no-kubo” par les voisins. Le long de la route qui traverse la ferme, il y a beaucoup de meilleurs place à prendre des photos de mont Fuji et le nom générique pour ces places parmi les amateurs de photo est «Ginza (銀座)»(Comme vous le savez, Ginza (銀座) est l’une des rues les plus animées du centre-ville de Tokyo, réputée pour le prix du terrain le plus élevé au monde).

Tout comme les photographes en attente un instant propice pour une photo sur le vif, nous voudrions attendre le meilleur thé produit à Kanebun. “Oki-no-kubo, Ginza” est le premier thé organique de Kanebun qui a commencé à être cultivé en 2017.

Voyons comment il est cultivé.

Picture7-min

1) Peu de temps après le printemps, il faut éliminer les feuilles mortes et couper les souches et les branches à la même hauteur.

Picture8-min

2) À la mi-mai, les feuilles de thé poussent progressivement.

Le temps de la récolte arrive.

Picture9-min
Picture10-min

3) Enfin, c’est la saisonde la récolte. Les feuilles sont toutes finies en thé par Kanebun. Bien que la quantité soit totalement limitée, il s’agit d’une étape importante et mémorable pour la ferme de Kanebun.

Picture11-min

Dans notre blog, nous aimerions vous apporter des informations saisonnières sur Kanebun avec une vue magnifique sur le mont. Fuji.